Catherine Vaesca : absorption de l’intime

Catherine brouille, perturbe sans pour autant effacer en soulignant les potentialités de narration et d’imagination des images, leur condition accidentée, leur capacité de fragmentation, d’absorption, d’apparence, de rêve.

Vaesca s’expose au Salon d’art contemporain de Colombes, organisé par le Carré des créateurs les 16 et 17 Novembre 2019.

Continuer à lire … « Catherine Vaesca : absorption de l’intime »

Les telluriques de Laurence Gancel

L’univers artistique de Laurence Gancel est le paysage et sa peinture souvent alla prima est devenue plus libre et forte.

Composition forte, lumière et contrastes caractérisent son travail.

Continuer à lire … « Les telluriques de Laurence Gancel »

Jeunes artistes colombiens : c’est votre moment !

Vous êtes jeunes, vous vivez à Colombes et dans les environs, vous êtes graphiste, dessinateur, peintre, sculpteur, photographe, vidéaste… bref de la génération montante des artistes, alors rendez-vous sur notre site pour découvrir OH ! votre salon et y exposer…

asso_colombesoh Déc 2018

Continuer à lire … « Jeunes artistes colombiens : c’est votre moment ! »

L’éloquent silence de l’art de Angelo Zurzolo

Ses parents émigrent en France quelques années après sa naissance. Nouveau pays, nouvelle langue, le parcours est difficile pour les nouveaux arrivants dans ces années là, mais est-il plus facile aujourd’hui ?Version 2

Angelo Zurzolo s’expose au Salon d’art contemporain de Colombes, organisé par le Carré des créateurs, les 17 et 18 Novembre 2018.

Continuer à lire … « L’éloquent silence de l’art de Angelo Zurzolo »

L’art du geste de Christiane Edmond

Le travail de Christiane Edmond  en peinture, est abstrait, il est gestuel et devient un moyen d’investigation de son inconscient. Il est, pour elle, un libérateur d’émotion d’énergie. Il lui donne forme. Une forme qui comprend le hasard et l’aléatoire.   

Christiane expose ses oeuvres au Salon d’art contemporain de Colombes les 17 et 18 Novembre 2018.

Christiane Edmond - La vague               

Continuer à lire … « L’art du geste de Christiane Edmond »

La lumière et l’espace mis en forme par Jean-Yves Bétoulaud

JY Bétoulaud- les pins du voisin

« J’écris, je peins, comme le font les enfants, mêlant les deux gestes… j’écris des moutons… Toujours promptement, dans l’urgence, pour mieux saisir la lumière-bonheur… la lumière-fugace… « 

Jean-Yves Bétoulaud expose ses toiles au Salon d’art contemporain de Colombes les 17 et 18 Novembre 2018.

Continuer à lire … « La lumière et l’espace mis en forme par Jean-Yves Bétoulaud »

Entre ciel et terre 

Le travail de Nathalie Sizaret est une exploration sur deux parallèles : philosophique et plastique, où tour à tour l’une prédomine sur l’autre. Il s’exprime sur divers supports, ses contours sont figuratifs parce que l’humain, vulnérable et fragile, est au centre de la question et l’élément de réponse.

Nathalie SIZARET -Gardien, 40x40

Nathalie Sizaret s’expose au Salon d’art contemporain de Colombes les 17 et 18 Novembre 2018.

Continuer à lire … « Entre ciel et terre « 

« L’œuvre d’art est une exagération. » André Gide.

Philippe Pierrelée réalise de très longues séries, s’appliquant à reproduire toujours le même dessin, à la plume ou au pinceau, à l’encre de chine ou à l’aquarelle, le plus souvent sur des carnets de 160 pages de format 140 x 210 mm.

Pierrelee_Cavalier_64

Philippe expose son travail au Salon d’art contemporain de Colombes les 17 et 18 Novembre 2018.

Continuer à lire … « « L’œuvre d’art est une exagération. » André Gide. »

Accepter la trace comme état final ou se satisfaire de l’empreinte

Intime – Extime. Accueillir l’émotion, faciliter son l’expression en la proposant au papier : c’est l’intérieur qui s’exprime – libre à l’intérieur.

sofi_104

Sofi expose au salon d’art contemporain de Colombes les 17 et 18 Novembre 2018.

Continuer à lire … « Accepter la trace comme état final ou se satisfaire de l’empreinte »

« Le visage humain n’a pas encore trouvé sa face » A.Artaud

Tatiana IVCHENKOVA est artiste peintre d’origine russe née à Rostov-sur-le-Don et demeurant à Paris depuis 2010. La plupart du temps, dans son art, qui reste presque toujours figuratif, elle tente d’aborder le thème des sentiments de l’homme.Tatiana IVCHENKOVA-Portrait 5_S

Tatiana expose au Salon d’art contemporain de Colombes les 17 et 18 Novembre 2018, organisé par le Carré des créateurs.

Continuer à lire … « « Le visage humain n’a pas encore trouvé sa face » A.Artaud »